0
La chaise « costes » de Philippe Starck

Il y a trente ans, un lieu réveillait le style des bistrots parisiens : le Café Costes, qui devenait le rendez-vous tendance et l’écrin mythique d’une assise emblématique : la “Chaise Costes”, signée Philippe Starck.

1

En 1984, le Forum des Halles a cinq ans, le coeur de Paris revit. Les branchés s’habillent chez Comme des Garçons, les rendez-vous se donnent à la terrasse du Bon Pêcheur, avant d’aller danser à La Piscine ou au Palace. Face à la fontaine des Innocents, le Café Costes bouscule le petit monde des familiers du Père Tranquille. Objet emblématique de son décor au cordeau : la “Chaise Costes”, de Philippe Starck.

À lire également: interview avec Vincent Darré

2

Lorsqu’il rencontre l’Aveyronnais Jean-Louis Costes en 1981, Philippe Starck a déjà réalisé les décors de La Main bleue et des Bains Douches. Pour le Café Costes, le designer produit un décor de cathédrale moderne, “beau et triste comme le café de la gare de Prague”, avec un escalier magistral et des toilettes inoubliables. Pour le mobilier, Starck invente une chaise tripode baptisée du nom du café. Adieu rotin, la coque de la “Chaise Costes ” est en contreplaqué cintré, et percée d’un trou (pour la saisir d’une main). Les pieds sont en acier tubulaire. Contrairement à la “Fourmi” d’Arne Jacobsen, le pied solitaire est à l’arrière de la chaise, facilitant la circulation des serveurs.

À lire également: maison & objet 2016

3

4

5

(Visited 171 times, 1 visits today)
0

Interview avec Vincent Darré

0

20 canapés originaux et modernes à la fois

Go to top