4
Les designers Bouroullec

Erwan & Ronan Bouroullec nous en mettent plein la vue dans la grande nef et ses chapelles du musée des Arts déco avec une grande installation où ils inventent un spectacle tout en dessins, meubles ou objets.

1

Sous les airs pudiques de ceux qui refusent tout spectacle, le duo des frères Bouroullec se mettent en scène de plus en plus spectaculairement. Cette énième exposition après une quinzaine d’autres rétrospectives, ce qui paraît incroyable vu leurs jeunes années, n’est qu’un “Momentané” comme l’indique son titre, un arrêt sur images dans un parcours professionnel heureux. Comment faire encore découvrir des objets tellement connus et copiés, comment présenter des produits tellement harmonieux qu’ils en paraissent sages, comment différencier des meubles à l’évidence d’une même famille, finissant par se ressembler alors que le public demande toujours plus de nouveauté, comment parvenir à plus de vie, de clarté, de charme ?

2
Comment expliquer à quel point le métier de designer est différent de ce qu’imaginent les gens, avec son temps fait de lenteur, de tâtonnements, de labeur, de hasard ? Comment prouver à quel point c’est une rude école de la minutie, de la patience, de l’acharnement ? Et comment exprimer tout cela sans être ennuyeux ?

À lire également: les lampes de table

0

Erwan et Ronan Bouroullec ont parfaitement trouvé la solution en mettant en scène les différentes étapes de leur travail que les Italiens nomment progetto.

À lire également: les plus belles tables d’appoint

3

Premier temps : frapper, dès l’entrée de l’exposition, les imaginations, en créant de toutes pièces un lieu insolite : le transept d’une église dans le plus pur style Bouroullec, à savoir familier et féerique en même temps. Deuxième temps : Amener le visiteur ébahi à déambuler dans les chapelles adjacentes, et lui proposer des promenades pédagogiques rythmées d’un côté par leurs dessins, maquettes et photos, et de l’autre côté par des reconstitutions d’atmosphères. Marier ainsi l’agréable à l’explicatif. En cela ils dévoilent leur complétude, leur talent à la fois d’artistes contemporains et de designers industriels, pour lesquels montrer le work in progress est aussi important que son résultat.

5

 

Source: Côté Maison
(Visited 23 times, 1 visits today)
5

Interview du créateur Eugeni Quitllet

0

Des appliques murales

Go to top