Pad Paris 2013: les coups de couer

 

 Studio Drift

studio drift Pad Paris 2013: les coups de couer Pad Paris 2013: les coups de couer studio drift pad

Lumière Up Pad

Pour cette édition 2013, le Pavillon de l’Art + Design (PAD) affirme son rôle sur la scène internationale design contemporain par la mise en service, avec le soutien de HSBC, une œuvre de Ralph Nauta et Lonneke Gordijn de DRIFT Studio pour l’entrée de la foire.

Cette occasion est une première à bien des égards. C’est en effet la première fois qu’une œuvre est créée in situ pour les PAD. DRIFT Studio de créer une nouvelle version de FLYLIGHT pour l’occasion, dans des dimensions spectaculaires jamais montrées auparavant.

FLYLIGHT est une installation lumineuse poétique et interactif, monumental et fragile, qui est inspiré par le mouvement des troupeaux d’oiseaux, illuminant et le déploiement de modèles à la discrétion du spectateur. Cette installation va accueillir et de saluer chaque visiteur, la création d’un souffle dans le hall d’entrée, une invitation vibrante de la lumière, et confirme la volonté du PAD d’être un «lieu à vivre».

 Galerie Gosserez

pad paris 2013 Pad Paris 2013: les coups de couer Pad Paris 2013: les coups de couer Valentin Loellmann suspension Drift 2013

Le lampadaire de suspension Valentin Loellmann 

Pour sa deuxième participation à l’Pavillons des Arts et du Design (PAD), la galerie Gosserez présente une rare sélection de pièces contemporaines signées par certains des créateurs les plus prometteurs sur la scène européenne: Français Piergil Fourquié et Grégoire de Lafforest, l’allemand Valentin Loellmann, dont “automne-Hiver” collection a été largement remarqué lors de l’édition précédente PAD, ou le duo néerlandais S & Oos, dont la lampe “Occultation”, présentée en exclusivité sur le stand, vient de remporter le prix prestigieux Wallpaper design 2013.

homage pad Pad Paris 2013: les coups de couer Pad Paris 2013: les coups de couer homage pad

Homage 

Ce 19 Janvier, André Putman, le célèbre architecte d’intérieur et designer, est mort à l’âge de 87 ans.

Tout d’abord avec l’intention de faire carrière comme pianiste, il a rapidement tourné à faire du design. Son style est logique lors de la rénovation de l’hôtel Morgans à New York. Celui-ci marque la naissance de sa signature, le motif noir et blanc cochée, les lignes épurées et la sobriété.

Les influences d’Andrée Putman se retrouvent dans l’art des années 30, l’art, elle honorés par la réédition des œuvres de Mallet-Stevens, Eileen Gray ou Herbst dans les années 70.

En 1997, elle a créé son propre studio, spécialisé dans l’architecture d’intérieur, design et scénographie, qui est aujourd’hui géré par sa fille, Olivia Putman.

En 2011, «L’hôtel de Ville» à Paris, a fait une rétrospective de l’œuvre d’Andrée Putman, les visiteurs ont découvert le piano «Voie Lactée» réalisé pour Pleyel, ou intérieurs que l’hôtel Morgans l’.

(Visited 65 times, 1 visits today)

Euroluce: laissez le show arriver avec Delightfull

Semaine du design à Milan: Matali Crasset pour Fabbian

Go to top